Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 11:06

Histoire de l’homosexualité

De l’Ancien Régime à nos jours

rainbow-hearts-equal-love-logo-copie-1

nouvelleimage94gs7.png

 Daniel Conrad : Peux-tu commencer par nous dire un mot de l’homosexualité en France sous l’Ancien Régime (jusque 1789) ?

 Julien Gelly : Sous l’Ancien Régime, donc du temps de la monarchie, les mentalités sont profondément imprégnées par la religion catholique qui considère les relations homosexuelles comme un véritable crime religieux, une perversion de la nature créée par Dieu. Au XVIIIe siècle encore, des personnes reconnues coupables d’homosexualité sont torturées voire exécutées (cas d’un religieux condamné au bûcher en 1783).

 

Nous avons l’image du Code Napoléon qui au début du XIXe siècle vient dépénaliser l’homosexualité. Celle-ci va-t-elle pour autant être mieux acceptée ?

En effet, avec la Révolution française et l’établissement de nouvelles normes juridiques, le Code pénal de 1791 dépénalise l’homosexualité, ce sur quoi le Code pénal de 1810 établi sous le règne de Napoléon Ier, ne reviendra pas. Cela va d’ailleurs influencer d’autres législations européennes. Pour autant, on aurait tort de considérer qu’elle est acceptée.

La dépénalisation n’est pas synonyme d’une pleine liberté et encore moins d’une pleine égalité, notamment sur un plan juridique, et les personnes coupables d’homophobie ne peuvent pas être inquiétées par la justice. L’homosexualité n’est pas punie en tant que telle pénalement, mais elle est réprouvée tout au long du XIXe siècle par la mentalité bourgeoise. C’est au cours de ce siècle que le mot « homosexualité » apparaît (probablement en 1869), siècle connu pour le développement de la médecine qui la juge comme une maladie mentale.


triangle_rose_g22.jpg

 

Que signifie le terme « triangles roses » utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale ?

La prochaine étape importante nous amène à la défaite de la France face à l’Allemagne nazie et au gouvernement de Philippe Pétain qui sur le modèle du IIIe Reich, fait voter en août 1942 une loi qui pénalise à nouveau l’homosexualité en introduisant une mesure discriminatoire sur l'âge du consentement. Les pratiques homosexuelles impliquant des personnes de moins de 21 ans (âge de la majorité civile) sont désormais illégales. Les peines encourues vont de 6 mois à 3 ans de prison.

Dans la réalité, les homosexuels allemands (ou assimilés tel) ou encore les résidents étrangers sur le sol allemand qui ont été condamnés au moins une fois au titre du paragraphe 175 sont envoyés vers les camps de concentration nazis. On les appelle les « triangles roses », de la couleur du petit triangle qu’ils portaient sur leurs uniformes de prisonniers dans les camps. En Europe, on estime que 10 000 homosexuels sont déportés dont peut-être 40 % survivront à la rigueur des camps.

En Allemagne, la criminalisation de l'homosexualité par les nazis empêche les homosexuels de se voir reconnaître en tant que déportés au même titre que les juifs notamment et ainsi, de réclamer justice.

En France, la reconnaissance de la déportation pour motif d'homosexualité débute d'abord par l'action de militants et d'associations. Elle n'apparait dans le discours officiel qu'à partir de 2001 avec les propos de Lionel Jospin, alors premier ministre, qui mentionne les homosexuels parmi les catégories de déportés.

 

Que se passe-t-il d’un point de vue législatif pour les homosexuels avant la nouvelle dépénalisation de l’homosexualité par François Mitterrand ?

La IVe République franchit un pas supplémentaire vers la répression de l’homosexualité en passant de sa pénalisation à sa qualification en tant que « fléau social ». Elle est considérée comme circonstance aggravante en matière d’outrage à la pudeur (amendement Mirguet, 25 novembre 1960).

En 1968, la France adopte officiellement la classification des maladies mentales de l’Organisation mondiale de la Santé, liste dans laquelle figure l’homosexualité.

Dans ce contexte, la police tente de réaliser des fichages des homosexuels.


300px-Reagan_Mitterand_1984_-cropped-.jpg badinter.jpg

 

Je viens de le dire, François Mitterrand, premier président de gauche de la Ve République, est notamment connu pour avoir dépénalisé l’homosexualité après son arrivée au pouvoir. Peux-on nous en dresser un rapide historique ?

Après la première Gay pride indépendante en France en 1977, celle d’avril 1981 réunit 10 000 manifestants. La gauche emmenée par François Mitterrand s’empare de la question de l’homosexualité et promet sa dépénalisation en cas de victoire. Avec la victoire socialiste le fichage est interdit en juin 1981. L’année suivante, sous l’impulsion du ministre de la Justice, Robert Badinter, l’homosexualité est dépénalisée (le 27 juillet 1982, après deux votes négatifs du Sénat à majoritairement à droite). C’est la fin d’une discrimination pénale et légale.


pacs.jpg

 

L’autre épisode connu en matière d’histoire de l’homosexualité, c’est bien celui du Pacs

Dans les années 90, après les années SIDA et le renouveau militant lié à ce fléau, la revendication d’une reconnaissance des couples homosexuels s’accentue, ce qui est lié à la volonté de transmission légale des biens.

En 1997 suite aux élections législatives anticipées, la gauche arrive au pouvoir. Depuis quelques années, des militants, des intellectuels, des associations, des partis de gauche et d’anciens ministres (Martine Aubry, Élisabeth Guigou, Michel Rocard) prennent position pour la reconnaissance du couple homosexuel.

Un texte baptisé Pacs commence à être débattu en 1998. La droite s’y oppose de façon virulente et parfois violente. Elle est d’ailleurs sont soutenue par l’Eglise catholique qui qualifie cette loi de « dangereuse et inutile ». La députée UDF Christine Boutin se fait remarquer par ses prises de position et l’épisode où elle brandit sa Bible dans l’Assemblée nationale au cours d’un argumentaire de cinq heures contre le Pacs (elle déclare : « Une société qui mettrait sur le même plan l’homosexualité et l’hétérosexualité travaillerait à sa propre disparition »). Philippe de Villiers, député souverainiste, et elle prédisent la destruction de la société et de la famille si cette loi est votée. Roselyne Bachelot est la seule à droite à défendre la loi. Même le président de la République, Jacques Chirac, y est défavorable. La gauche est mise en minorité lors du vote le 9 octobre 1998 et le 17 octobre, 2 000 personnes défilent à Paris pour défendre le Pacs. Le 31 janvier 1999, plus de 100 000 personnes manifestent à Paris à l’appel de l’alliance RPR-UDF-DL et de Génération anti-Pacs au nom de la défense de la famille. Le Sénat dominé par la droite s’oppose au texte deux fois avant qu’il ne soit finalement adopté le 13 octobre 1999.


topelement.jpg

 

Quelle est la position de l'UMP face à l’homosexualité depuis son retour au pouvoir en 2002 ?

Contrairement aux craintes et à ce que certains députés avaient annoncé, la droite au pouvoir ne revient pas sur le Pacs. L’opinion publique s’est faite plus tolérante et deux textes de lois viennent même renforcer la lutte contre l’homophobie.

— En mars 2003, l’homophobie est considérée comme circonstance aggravante lors de crimes liés à l’homophobie ou l’orientation sentimentale et sexuelle.

— En 2004, suite à l’agression de Sébastien Nouchet, l’homophobie est criminalisée et défendue par une nouvelle institution chargée de lutter contre les discriminations : la Haute autorité de lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE).

— En 2007 enfin, le Pacs est réformé, notamment en matière successorale. Le partenaire défunt peut depuis faire bénéficier au partenaire survivant de leur logement commun.

Toutefois, la droite française refuse encore à ce jour une reconnaissance pleine et entière du couple homosexuel d’un point de vue légal, par l’ouverture au mariage donc, et plus encore en matière de parentalité (adoption et procréation médicalement assistée) alors que ces droits sont déjà accordés dans de nombreux pays dans le monde (mariage : Pays-Bas, Belgique, Canada, Afrique du sud, Norvège, Suède, Portugal, Islande, Argentine et certains états des Etats-Unis). Cette opposition parfois encore aujourd’hui sujette à des expressions à relents homophobes est d’autant plus à considérer que dans l’Union européenne, des députés d’extrême droite au discours franchement haineux envers les homosexuels sont présents dans 18 des 27 pays qui la compose. En Espagne où les couples homosexuels peuvent accéder au mariage depuis 2005 et à l’adoption au même titre que les couples hétérosexuels grâce au gouvernement au socialiste José Louis Zapatero, la droite a annoncé qu’elle reviendra sur ces acquis si elle accède au pouvoir.

 

© Julien Gelly / Daniel Conrad. Ce n'est que de l'amour - 2012.

Version remaniée par notre parrain Jean-Luc Schwab.

Textes et illustrations : c.f. mentions légales.

Repost 0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 11:06

News-Gif.gif

Dimanche 29 – 14h30 : [info] Réunion du Collectif LGBT Lorraine à Nancy. Examen de la demande officielle d’adhésion d’Objectif Egalité Lorraine par les trois associations titulaires (Couleurs Gaies, Association Nationale Transgenre et Equinoxe Nancy Lorraine) afin de participer à l’organisation de la Marche des fiertés Lorraine 2012, à Metz le 2 juin 2012.

Repost 0
Objectif Egalité Lorraine - dans Notre actualité
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 19:35

JULIEN.jpg

 

Cher(e)s ami(e)s d'Objectif Egalité Lorraine,


Après la naissance de l’association, voici célébrée celle du blog d’O.E.L. !

Toutes les informations y seront publiées : notre agenda, notre actualité, nos vidéos, nos comptes-rendus, nos statuts, les noms des responsables... C’est la preuve, si besoin en était, de notre exigence de transparence, d’ouverture et de sérieux. Du contenu rédactionnel culturel et militant sera ajouté dès demain, au rythme d’un article par jour. Ce blog deviendra votre rendez-vous quotidien avec Objectif Egalité Lorraine, que vous soyez adhérent(e)s, sympathisant(e)s ou à la recherche d’informations.

Objectif Egalité Lorraine est la seule association LGBTI (lesbienne, gay, bi, trans, intersexe) généraliste, démocratique, ouverte à tous, indépendante, interconfessionnelle et intergénérationnelle. Nous irons au-devant du grand public pour informer, sensibiliser, offrir une écoute, notamment par le biais de nos permanences conviviales à travers le Grand Nancy et par des actions à venir dans les prochains mois. Notre but est simple : rassembler les énergies locales, publiques et privées, qui entendent lutter contre les discriminations envers les personnes LGBTI et hétérosexuelles, et pour l'égalité des droits. Notre champ d'action est le sud de la Lorraine dans sa globalité : Nancy et le Grand Nancy, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et les Vosges ‒ deux départements jusqu'alors oubliés par les associations. Notre ambition se résume en une phrase : « Travailler POUR et AVEC toutes les personnes de bonne volonté à la réalisation des buts de l’association ».

Les partenariats se multiplient : ConstEnse, RCN 90.7 FM et les équipes des deux émissions : Ce n'est que de l'amour et Je veux te connaître – L’émission de toutes les différences... Dans les prochains jours, de nouveaux partenaires issus du monde associatif, étudiant, syndical, culturel et social seront officialisés.

La Marche des Fiertés LGBT est un temps mémoriel et politique fort qui appelle au souvenir de ceux qui les premiers, se sont opposés à l'oppression étatique menée à l'égard des personnes LGBTI. Aujourd'hui, sa revendication est claire : c'est celle de l'égalité des droits républicains pour toutes et tous. Bien évidemment, notre association a fait une demande officielle d'intégration en tant que membre de soutien au Collectif LGBT Lorraine qui organisera la Marche à Metz le 2 juin. Nous serons présents à ce rendez-vous essentiel qui doit nous unir autour de nos valeurs communes.

Ce blog est le vôtre, alors commentez-le, faites-en de la publicité en le partageant via les réseaux sociaux ! J'en profite pour remercier tout particulièrement son équipe technique pour son investissement et son travail de qualité. 

Rejoignez-nous et adhérez dès maintenant en écrivant à : egalite.lorraine@gmail.com. Le meilleur moyen de lutter contre les discriminations est d'agir sur le terrain lorrain, maintenant, en bonne intelligence, et surtout ENSEMBLE ! 

Objectif Egalité Lorraine, nous nous y engageons, ce sont des valeurs et des différences qui nous rassemblent et nous enrichissent…

Saisirez-vous la main que nous vous tendons ?rainbow-hearts-equal-love-logo-copie-1.png

Je l’espère de tout cœur.

 

 

Julien Gelly

Président d’Objectif Egalité Lorraine 

Repost 0
Objectif Egalité Lorraine - dans L'édito du Président
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 13:40

   Voir la version Dailymotion

Photographies de l'assemblée Générale Constitutive de l'association Objectif Egalité Lorraine (21/01/12). Composition du Conseil d'administration.
Photos (c) Aurelian Mittelbronn/OEL. Réal. (c) Daniel Conrad/OEL.
Chanson "De il à il". (c) Ganaël, avec son aimable autorisation.
Venez rejoindre notre association et lutter pour l'égalité des droits.

Repost 0
Objectif Egalité Lorraine - dans Nos vidéos
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 13:30

agenda.jpg

AGENDA

Janvier 2012

 

Mardi 17 – 17h/18h : [partenaire] Emission Ce n’est que de l’amour sur RCN 90.7 FM avec une spéciale « Minorités dans la minorité ». Présentée par Daniel Conrad et Julien Gelly. Invités : Gérard Coudougnan, responsable des sites Handilove.com et Handigay.com ; Patrice Santini, directeur de de la société ConstEnse ; Ludovic Lotfi Mohamed Zahed, porte-parole d’Homosexuels Musulmans de France ; Delphine Philbert, auteur transgenre ; José-Francis Machado, président des Joyeux Reporters et Brian Da Rocha, Mister Cities 2012. [Ecouter le podcast]

 

Jeudi 19 – 19h : [membres] Dernière réunion préparatoire de l’assemblée générale constitutive.

 

Samedi 21 – 14h30 : [medias] Interview de Julien Gelly et Daniel Conrad par Valérie Richard pour le quotidien L’Est Républicain.

 

Samedi 21 – 18h : [public] Assemblée générale constitutive d’Objectif Egalité Lorraine dans les locaux de la société ConstEnse (11, rue Robert Schuman – 54500 Vandœuvre)

 

Mardi 24 – 17h/18h : [partenaire] Emission Je veux te connaître – L’émission de toutes les différences sur RCN 90.7 FM avec une spéciale « Carbone 14 et le bon temps des radios libres ». Présentée par Daniel Conrad, Arielle Christoflau, Julien Gelly et Pierre-Alexandre Paumond. Invités : Thierry Lefebvre, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris-Diderot, historien des médias, du cinéma et des sciences médicales ; Jean-François Gallotte, animateur de Carbone 14, réalisateur, comédien et militant ; Thomas Tertois, responsable des éditions DVD Les Mutins de Pangée. [Ecouter le podcast]

 

Mercredi 25 : [info] Dépôt du dossier de déclaration de l’association en Préfecture de Meurthe-et-Moselle.

 

Samedi 28 – 12h : [public] Lancement officiel du blog d'Objectif Egalité Lorraine.

 

Dimanche 29 – 14h30 : [info] Réunion du Collectif LGBT Lorraine à Nancy. Examen de la demande officielle d’adhésion d’Objectif Egalité Lorraine par les trois associations titulaires (Couleurs Gaies, Association Nationale Transgenre et Equinoxe Nancy Lorraine) afin de participer à l’organisation de la Marche des fiertés Lorraine 2012, à Metz le 2 juin 2012.

Repost 0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 13:20

contacts.jpg

 

Vous désirez nous contacter, nous poser une question, nous remettre vos informations associatives ou encore adhérer à Objectif Egalité Lorraine ?

 

Envoyez un courriel à

egalite.lorraine@gmail.com


anonymat.jpg Vous désirez l’anonymat le plus complet, envoyez un courriel à

oel.anonyme@gmail.com

(Important : seul le Président peut accéder à ce compte)

 

Vous désirez nous écrire ou nous envoyer des informations :

Association Objectif Egalité Lorraine

1, rue du Joli Cœur

54000 NANCY

(France)

 

Téléphone :

06 41 77 24 84

 

Retrouvez-nous aussi :

facebook-logo-webtreats

Sur notre page Facebook

logo-twitter

Sur notre compte Twitter

Repost 0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 10:29
Repost 0
Objectif Egalité Lorraine - dans Revue de presse
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 16:15

compte-rendu.jpg

 

Première réunion des contributeurs

16 décembre 2011

 

Début de séance à 19h09.

 

11 contributeurs (Fabrice Bruley, Daniel Conrad, Julien Gelly, Yannick Girardot, Frédéric Klein, Aurelian Mittelbronn, Pierre-Alexandre Paumond, Didier Rousset, Patrice Santini, Cédric Stones, Thibaut Tetu) au questionnaire sont présents en vue de préparer une réunion avec toutes les personnes intéressées (une quarantaine environ à la mi-décembre 2011) ainsi qu’une assemblée générale constitutive dès début janvier 2012.

 

I. Tour de table

Les 11 participants se présentent et expliquent les raisons de leur participation à la création de l’association.

 

II. Synthèse des contributions

Un appel à contributions à la nouvelle association LGBTI Lorraine a été envoyé aux personnes intéressées le 3 novembre 2011. Ces destinataires s’étaient au préalable signalés par l’envoi d’un e-mail à l’adresse transitoire.

14 contributions ont été renvoyées et synthétisées par les coordinateurs provisoires du projet : Julien Gelly et Daniel Conrad.

Le but de cet appel à contributions était de permettre à toutes les personnes intéressées par ce projet d’y prendre part de manière démocratique.

 

               1) Utilité et principes

Les participants notent qu’il n’existe malheureusement aucune association LGBTI généraliste, démocratique et ouverte à Nancy et dans le sud lorrain. Ils pensent donc que l’utilité première d’une nouvelle association serait de créer une telle structure qui pourrait travailler avec tous dans un esprit d’ouverture afin de fédérer les énergies, autour de quatre grands principes qui se sont dégagés des contributions :

  • Lutter contre l’homophobie et secondairement, contre toutes formes de discriminations qui peuvent elles aussi toucher les personnes LGBTI (sexisme, racisme, handiphobie par exemple).

·       Revendiquer l’égalité des droits pour toutes et tous. À ce titre, quatre revendications sont essentielles pour les participants :

-   le droit au mariage républicain pour les couples,

-   le droit à l’adoption et à la procréation médicalement assistée à toute personne et tout couple ayant un projet parental cohérent,

-   le droit au changement d’état civil, sur simple demande, pour les personnes transidentitaires,

-   l’interdiction du don de sang aux seules personnes ayant eu une réelle prise de risque.

La volonté partagée est celle de la transmission d’un message politique (et non partisan, les participants affirmant un souci d’indépendance partisane) : celui du droit à être considéré à l’égal de n’importe quel citoyen français.

  • Un respect mutuel et une solidarité entre tous les membres de l’association, ce qui se manifestera notamment par le principe de liberté d’opinion et d’expression.
  • Une volonté d’œcuménisme avec toutes celles et ceux qui entendent lutter contre l’homophobie et les discriminations et en faveur de l’égalité des droits (associations, institutions, syndicats, partis politiques, représentants religieux, entreprises etc.). L’association doit être une association de proximité, fédérant les acteurs locaux autour de la lutte contre l’homophobie et les discriminations et en faveur de l’égalité des droits pour toutes et tous.

 

Autres remarques :

-   L’égal accès et la représentativité des sexes et des genres doivent être favorisés.

-   La lutte contre l’homophobie et en faveur de l’égalité des droits pour toutes et tous doit être portée envers le grand public mais aussi et d’abord envers les personnes LGBTI.

-   Une réflexion sur le fait d’être lesbienne, gay, bisexuel(le), transgenre, intersexe à tous les âges sera menée. Trop souvent, les associations ne s’intéressent qu’à un public, en particulier gay, de 18 et 35-40 ans.

 

               2) Actions

Deux types d’actions sont proposés :

  • Accueil et convivialité. L’accueil des personnes entrant en contact avec la future association se fera dans un esprit de non-discrimination. Il ne pourra être réalisé que par des personnes de confiance, avalisées par la future association. À cet effet, Patrice Santini propose une mise à disposition de la psychologue salariée de son entreprise, ConstEnse, au cas où certains seraient demandeurs d’une écoute professionnelle. La convivialité sera de mise au sein de l’association à travers divers rendez-vous (rendez-vous hebdomadaires, repas, pique-niques, sorties, soirées etc.).

·       Militantisme et événementiel. Le militantisme est un moyen de transmission d’un message politique basé sur la lutte contre l’homophobie et en faveur de l’égalité des droits pour toutes et tous. Un débat s’engage entre les participants sur la question de la portée politique de la Marche des Fiertés. Par principe, la future association participera à cet événement au nom de son identité historique et de sa portée politique effective (et fera donc sa demande d’adhésion auprès du Collectif LGBT Lorraine). Néanmoins et à titre personnel, chaque membre sera libre d’y participer ou non.

L’action culturelle et évènementielle peut être réalisée par divers moyens : conférences-débats, interventions en milieu scolaire (lycées et enseignement supérieur), dédicaces de livres à thématique LGBTI par leurs auteurs (Pierre-Alexandre Paumond annonce que la directrice de la librairie Chapitre.com à Nancy est pour un partenariat étroit – dédicaces, débats, mise à dispo de la salle Show Case au Centre Saint-Sébastien – et désire rencontrer les responsables en janvier 2012), émissions de radio (la station RCN 90.7 FM sera partenaire de l’association), concerts, festivals etc. La maison d’édition Dreampress.com est prête aussi à être partenaire. Ces différents types de manifestations serviront autant un militantisme politique que culturel.

 

               3) Fonctionnement

Les participants font état de l’apport de compétences diverses et complémentaires utiles à la future association du fait de leurs connaissances propres. Si cet apport ne cessera de croître par le biais de nouveaux bénévoles, un appel sera aussi réalisé à l’attention de professionnels de telle ou telle thématique (juridique, sociale, transidentité par exemple). Ceux-ci formeront un comité de parrainage et d’assistance de l’association.

Dès qu’un lieu sera trouvé, un rendez-vous hebdomadaire sera mis en place. Ce moment permettra à des personnes extérieures d’entrer en contact avec l’association. D’autres rencontres ponctuelles seront organisées suivant les besoins.

Différents groupes formés par les membres de l’association seront responsables de certains domaines (accueil et convivialité, militantisme, culture, communication etc.).

Un système de prêts de supports livres ou DVD est proposé par Daniel Conrad avec ses propres possessions, ce qui pourra entraîner des échanges ensuite lors des rendez-vous hebdomadaires de l’association.

Les participants partagent l’idée d’un devoir d’information concernant les décisions, les actions et la comptabilité de la future association (sauf confidentialité).

La communication de l’association devra être active et réactive, à travers toute une série de supports (blog, profil Facebook, vidéos etc.).

 

III. Informations complémentaires

Dans les prochains jours sera réalisé :

-   Un vote électronique concernant le nom de l’association dès le 26 décembre 2011. Les propositions sérieuses émises dans les contributions seront proposées.

-   Un appel à candidature argumenté au futur Conseil d’administration et au Bureau de l’association dès le 29 décembre 2011.

Les coordinateurs provisoires demandent que, dans un souci d’efficacité, une réponse soit donnée aux e-mails envoyés, que la réponse soit positive ou négative.

La date de la prochaine réunion (janvier 2012) concernant la validation des statuts sera annoncée dès qu’un lieu sera trouvé, elle sera suivie de l’assemblée générale constitutive de l’association.

 

Fin de séance : 21h40 – Compte-rendu publié le 26 décembre 2011.

 

Les coordinateurs provisoires du projet,                                Le secrétaire de séance,

Julien Gelly et Daniel Conrad                                                          Julien Gelly

Repost 0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 15:51

reference-legal-droit-mention.gif

Mentions légales

 

Le site-blog intitulé « OBJECTIF EGALITE LORRAINE » est soumis à toutes les lois en vigueur sur le territoire français.

 

Hébergeur/Plateforme : overblog-logo-admin.gif

OverBlog est une marque déposée à l'I.N.P.I de Toulouse sous le numéro 04 3 327 071
OverBlog (La base de Blogueurs) est déposé à la CNIL sous le numéro 11 30 398
JFG Networks est déposé à la CNIL sous le numéro 11 31 560
Le site www.over-blog.com a été déclaré à la CNIL sous le numéro n° 1045584 par la société JFG Networks
Dépôt APP: IDDN.FR.001.430030.000.S.P.2005.000.10000

Le Site www.over-blog.com est édité par :
JFG Networks SAS
Au capital de 47 320 €
1, avenue Jean Rieux
31500 Toulouse
Téléphone de contact : +33 1 70 94 54 04
SIRET 480 170 240 00034
TVA FR10480170240

Les serveurs des Sites sont hébergés en France par :
JFG Networks

 

Le producteur de contenu :

 Association Objection Egalité Lorraine

1, rue du Joli Cœur

54000 NANCY

Adresse électronique : egalite.lorraine@gmail.com

Téléphone de contact : 06 41 77 24 84


Statuts déposés en Préfecture de Meurthe-et-Moselle le 25/01/12

Numéro RNA : W543006537

Site et bases de données déclarées à la CNIL : (en cours)


Directeur de publication : Julien Gelly (Président)

Rédacteur en chef : Daniel Conrad (Administrateur)

Rédacteur en chef adjoint : Frédéric Klein (Administrateur)

 

Iconographie :

Les illustrations sont libres de droit, sauf mention contraire.

Les photographies sont © Objectif Egalité Lorraine/Aurelian Mittelbronn, sauf mention contraire.

Tous droits pour tous pays réservés.

 

Textes :

Les textes sont © Objectif Egalité Lorraine/Daniel Conrad, sauf mention contraire.

Tous droits pour tous pays réservés.

 

En général :

Sauf mention contraire, tous les textes et toutes les photos et vidéos publiées sur Objectif Egalité Lorraine sont protégés par les lois sur le copyright et appartiennent à leurs auteurs (personne morale ou physique) ou ayants droits respectifs. Ils sont publiés à titre informatif et illustratif.

Si vous êtes propriétaire d’un texte, d'une photo ou vidéo publiés ou si vous apparaissez sur une photo où êtes mentionné dans un article et que vous souhaitez exercer votre droit à la vie privée ou aux droits d'auteur (dans le respect des textes de lois), merci de nous contacter afin que nous puissions traiter votre demande.

Ce blog est destiné à fournir des informations générales sur l’association Objectif Egalité Lorraine, elles peuvent cependant être incomplètes ou comprendre des inexactitudes.

Les sites externes liés ne sont pas contrôlés par le site-blog Objectif Egalité Lorraine qui, en aucun cas, ne peut être tenu pour responsable de leur contenu.

Les commentaires postés par les internautes doivent se conformer aux lois françaises, ils ne doivent contenir aucun propos à caractère xénophobe, homophobe, diffamatoire ou illégal et ne doivent pas inciter à la haine, la violence ou toute autre action pouvant porter préjudice aux personnes. Objectif Egalité Lorraine se réserve le droit, à sa seule discrétion, de supprimer tout commentaire considéré non conforme à ces règles et de saisir (grâce à l’adresse I.P. des personnes) le Procureur de la République et d’engager des poursuites devant les instances judiciaires appropriées.

Repost 0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 11:53
Repost 0
Objectif Egalité Lorraine - dans Revue de presse
commenter cet article

Présentation

  • : OBJECTIF EGALITE LORRAINE
  • OBJECTIF EGALITE LORRAINE
  • : L'association LGBTI de Nancy, de Meurthe-et-Moselle et du sud lorrain (Meuse et Vosges)
  • Contact

Recherche

Responsables légaux

Directeur de publication : Julien Gelly

Rédacteur en chef : Daniel Conrad

Rédacteur en chef adjoint : Frédéric Klein

Contact : egalite.lorraine@gmail.com

© Objectif Egalité Lorraine

Tous droits réservés.